10 bonnes raisons de visiter l’île de Gorée

by Team Aza Mag
ile-de-gorée

L’île de Gorée est l’une des 19 communes de la capitale du Sénégal, officiellement reconnue par l’Organisation des Nations unies (ONU) en 1978 comme un lieu symbole de la mémoire de la traite négrière en Afrique.
L’île est aussi l’un des tout premiers lieux à être portés sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
Avec ces quelque 1 000 habitants, l’île chargée d’histoire est aussi un site
touristique très visité.
Voici 10 bonnes raisons de se rendre sur cette île riche de ses couleurs et de son patrimoine.

1 – Une agréable traversée en chaloupe

Au départ du port de Dakar, il vous faudra entre 13 et 15 minutes en chaloupe pour rallier l’île de Gorée.
Une traversée paisible bercée par le vent de l’atlantique nord.
L’arrivée et le départ de la chaloupe sont des moments très attendus, car
l’embarcation est le seul moyen de ravitailler l’île et de la visiter.
Gorée est la seule commune du Sénégal « 100 % carbone free » : aucune voiture n’y circule !

2 – Baignade en eaux turquoise

Gorée vous accueille avec sa plage située non loin du débarcadère.
Les plages de Gorée sont parmi les rares de Dakar à être autorisées à la baignade toute l’année.
Alors chaque week-end, la jeunesse dakaroise et les visiteurs viennent faire
trempette dans les eaux turquoise qui entourent l’île.
Après la baignade ou même avant, un petit tour de l’île à travers les petites ruelles typiques de l’île permet de découvrir les merveilles de Gorée.

3 – Une architecture d’époque conservée

Atteint 1444 par le navigateur portugais Dinis Dias, Gorée a subi plusieurs
influences qui ont façonné son architecture. Portugais, Anglais, Français et Hollandais y ont laissé une empreinte bien visible. Les rues ont aussi gardé leurs premières dénominations.

4 – L’incontournable « Maison des esclaves »

La maison des esclaves est sans doute l’un des sites qui a reçu la visite des plus illustres personnalités qui ont foulé l’île. Lieu de pèlerinage et de souvenir dédié à la traite négrière, la maison a été visitée par le Pape Jean Paul II, le président américain Barack Obama ou encore le héros de la lutte contre l’apartheid Nelson Mandela. Avant d’atteindre la maison des esclaves, la statue de la libération de l’esclavage montre un homme brisant ses fers. Cette représentation pleine de symboles offerte par les Guadeloupéens à l’Afrique est l’une des attractions les plus prisées de l’île.

5- La maison d’éducation Mariama Ba

Ce lycée qui a formé des générations de femmes africaines et sénégalaises
respecte depuis des décennies sa réputation de Lycée d’excellence. L’école porte le nom de l’illustre écrivaine auteure du roman à succès « Une si longue lettre », Mariama Ba. La Maison d’éducation comme plusieurs autres espaces publics est logée dans une bâtisse d’époque faite de pierre et de mortier à l’ancienne.

6 – L’imposant canon de la côte ouest

Les visiteurs d’un jour qui découvrent le canon ont tous (ou presque) une phrase d’émerveillement face à ce « monstre » métallique d’une autre époque.
Un guide sur l’île nous indique qu’il avait une portée de « 14 km et aurait permis à la France de Vichy de couler un bateau anglais le 23 septembre 1940 ». Pour atteindre le canon, un passage par la ruelle des artistes s’impose. Les peintres et autres créateurs d’art y exposent leurs œuvres.

7 – Le Mémorial du Castel

Le mémorial du Castel avec sa vue panoramique est le site le plus isolé de Gorée. Il a été inauguré par l’ex-président du Sénégal Abdou Diouf le 31 décembre 1999.

8 – L’Eglise Saint-Charles Borrome

Impossible de manquer l’église située au centre de l’île sur la rue du Chevalier de Boufflers.
L’Eglise est dédiée à Charles Borromée, archevêque réformateur de Milan et
cardinal italien. Juste à côté d’elle est situé le centre médico-social de Gorée et l’Institut Gorée, une organisation fondée en 1992 et dédiée aux problématiques de la démocratie et du développement en Afrique.

9 – Hommage à Blaise Diagne

Longeant la place centrale de Gorée, non loin de la mairie, l’île rend hommage à l’un de ses plus illustres fils : Blaise Diagne.
Né le 13 octobre 1872 à Gorée au Sénégal, il est le premier député africain élu à la Chambre des députés française. Juste en face de son buste une autre stèle à la mémoire des médecins et pharmaciens qui ont perdu la vie lors de l’épidémie de fièvre jaune de 1878.

10 – Le musée historique de Gorée

Les curieux qui aiment voyager dans le passé pourront redécouvrir l’histoire du Sénégal depuis l’âge de pierre. Le musée est logé dans l’ancien fort d’Estrées édifié de 1852 à 1856. Sa forme circulaire distinctive et son caractère imposant en font le premier bâtiment visible de la mer lorsque la chaloupe s’approche de l’île au départ de Dakar.

Source: www.bbc.com

You may also like

Leave a Comment

Résoudre : *
24 + 6 =


Open chat
1
comment puis-je vous aider
Hello
Comment pouvons nous vous aider.