Tag:

Sénégal

Placée dans le groupe D avec notamment l’équipe de France, la Tunisie se retrouve dans une position délicate avant la prochaine Coupe du monde.

Et si la Tunisie ne disputait pas le prochain Mondial ? Cette hypothèse paraît lointaine, mais n’est pas à exclure, tant un conflit important agite l’équipe qui figurera dans le groupe D lors du tournoi avec les Bleus, le Danemark et l’Australie. D’après les informations de Sport News Africa, un vaste conflit oppose le ministre des Sports, Kamel Deguiche et le président de la fédération tunisienne de football, Wadie Jary.

Tunisie Foot

Tunisie Foot/ image Africa Top Sport

Une dissolution possible de la Fédération

Des soupçons de matchs truqués sont évoqués, notamment à propos de l’organisation ou non d’un barrage pour le maintien. Après les relégations de l’ES Zarzis et l’ES Métlaoui, la première a accusé l’Olympique Béja et la seconde d’avoir truqué leurs matchs. Par la suite, la Fédération tunisienne a sanctionné certains joueurs pour « non-respect de la charte sportive ». Toutefois, la décision a été évaluée comme trop « hâtive » aux yeux du Ministère des Sports. Lors d’une conférence de presse, le porte-parole du Ministère a affirmé que le bureau fédéral de la Fédération pourrait être dissous si des manquements graves devaient être constatés lors de l’enquête ouverte depuis. 

Vers une exclusion de la coupe du monde ?

Si Kamel Deguiche a affirmé qu’il n’y avait « pas de place pour enfreindre les lois et manipuler les résultats », la FIFA pourrait ne pas occulter cette ingérence politique possible. Dès lors, l’instance pourrait prendre la décision d’exclure la Tunisie de toutes les compétitions (donc la Coupe du monde).

Al Balt Stadium

Qatar Al Bayt stadium/image FIFA

Récemment, le Kenya et le Zimbabwe ont été interdits de participer aux éliminatoires de la CAN 2023 pour un motif similaire. « Nous avons dû suspendre deux de nos membres : le Kenya et le Zimbabwe, tous deux pour ingérence du gouvernement dans les activités des associations de football. Les associations sont suspendues avec effet immédiat », disait Gianni Infantino, le président de la FIFA. 

A près de 5 mois de la Coupe du monde (21 novembre-18 décembre), les Aigles de Carthage vont-ils subir le même sort ? Les partenaires de Wahbi Khazri sont attendus face aux joueurs de Didier Deschamps le 30 novembre prochain pour le dernier match de la phase de groupes.

 

0 comment
7 FacebookTwitterPinterestEmail

En août 2020, TikTok  voulait vendre ses activités amiricaines à Microsoft. Un dialogue s’était engagé entre les deux groupes alors que l’administration Trump menaçait Byte Dance, maison mère de TikTok, de bannir l’application si elle ne trouvait pas de repreneur aux États-Unis.

Une année après le patron de Microsoft est revenu sur l’affaire… avec désormais un an de recul.

C’est « la chose la plus étrange sur laquelle j’ai travaillé », s’est rappelé Nadella « Tout d’abord, vous devez vous rappeler que TikTok est venu à nous, nous ne sommes pas allés à TikTok », a ajouté le patron de Microsoft, « TikTok était englué dans beaucoup de problèmes (…) et il voulait s’associer », a-t-il expliqué, rappelant que la plateforme cherchait au départ un fournisseur de Cloud, capable de proposer des services de sécurité. Avec son offre Azure, Microsoft était donc en lice, avant de décrocher en septembre 2020. Oracle avait alors été choisi pour fournir ses services à l’application et se rapprocher de TikTok.

Le patron de microsoft a néanmoins admis avoir été « assez intrigué » par l’opportunité d’un accord avec ByteDance sur le cas de TikTok, qu’il décrit comme « belle propriété ».

Un an plus tard, le patron de Microsoft explique qu’il est heureux avec ce qu’il détient, mais un rachat ou un partenariat avec Tik Tok aurait été intéressante pour lui de par les particularités techniques de Tik Tok.

0 comment
1 FacebookTwitterPinterestEmail

Lorsque la température est élevée , votre faim diminue en plus vous n’avez plus envie de passer des heures dans la cuisine pour préparer à manger. Vous allez aimer juste du simple, du rapide et surtout du frais !  c’est normal d’avoir envie des petites portions de nourriture fraîche plutôt qu’à des plats en sauce ou trop lourds. La période oblige!

Quoi de mieux une pizza de pastèque pour rafraichir et être en bon humeur

 

pizza pastéque

pizza pastèque

INGRÉDIENTS

Pour 8 parts

. 1Pastèque

. 1banane

. 1pomme verte

. 1kiwi

.Framboises

.Myrtilles

PRÉPARATION

1-Coupez une tranche au centre de la pastèque.

2-Coupez la pomme en tranche fine puis disposez-les joliment sur la pastèque.

3-Coupez les kiwi puis disposez-les sur les pommes.

4-Coupez la banane en rondelle, puis disposez les morceaux dessus.

5-Pour finir, décorez le tour de la pastèque avec les framboises et les myrtilles

Voilà votre Pizza de Pastèque est faite! Bonne dégustation

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail

On n’a plus le temps de passer des heures aux fourneaux, mais il n’est pas non plus question de sacrifier le goût dans nos assiettes. Une cuisine simple, facile et rapide n’est qu’une question d’organisation, l’improvisation a aussi du bon. Une omelette jambon enrichie au fromage et à la tomate, une quiche sans pâte, agrémentée d’herbes aromatiques saura ravir les plus pressés.

– Préparation :

5 minutes

— Cuisson :

5minutes

1 –Ingrédients

Beurre et huile d’olive
Jambon
Tomates
Œufs
Persil
Basilic
Sel, poivre

https://www.google.com/search?q=CUISINE+RAPIDE+:+Omelette+au+jambon,+au+fromage+et+%C3%A0+la+tomate&sxsrf=AOaemvKhpwNbLbI3gj7lMSjV3e6VEeds-g:1630417246272&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwiOp7LGsdvyAhV0RUEAHY20AUEQ_AUoAnoECAEQBA#imgrc=a-juM64rZj5MzM

2 –Mode de préparation

Dans une poêle, faire chauffer le beurre et l’huile d’olive à petit feu.
Découper le jambon en lanière puis l’ajouter et laisser colorer légèrement.
Découper la tomate et ajouter à la cuisson.
Battre les œufs avec du persil, du basilic, du sel et du poivre. Bien mélanger puis verser dans la poêle.
À l’aide d’une spatule en bois, mélanger l’omelette pour que les œufs prennent uniformément.
Répartir le fromage sur le dessus, puis plier l’omelette en deux au moment de servir.
BON APPÉTIT !!!!

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail

Conjointement lancée par , le Gabon, la Guinée équatoriale et le Cameroun la ville frontalière camerounaise, Kyé-Ossi, lors de la 12e édition de la Foire transfrontalière annuelle de la CEMAC (FOTRAC).

Dans le but d’encourager les activités économiques lourdement touchées par la Covid-19, les autorités de trois pays d’Afrique centrale, la Guinée équatoriale, Cameroun, et le Gabon , ont lancé ce lundi la Foire transfrontalière annuelle de la CEMAC (FOTRAC).

La foire de la zone CEMAC est organisée dans la ville camerounaise de Kyé-Ossi, qui partage des frontières avec les trois pays. Les activités de la foire se déroulent sous le thème « Relancer le commerce intra-régional pour la paix, le développement socio-économique et culturel de l’Afrique malgré la Covid-19 ».

https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/08/30/teletravail-le-nombre-de-jours-minimal-obligatoire-prendra-fin-mardi-soir-annonce-elisabeth-borne_6092742_3234.html

La presse Félix Nguelle Nguelle, gouverneur de la région du Sud du Cameroun a déclaré « Nous avons fermé nos frontières lorsque la pandémie était à son paroxysme et que cela a effectivement affecté le commerce transfrontalier. Nous espérons que cette édition de la foire relancera de manière significative les activités économiques maintenant que le les frontières« .

Pour Danielle Nlate, l’organisatrice de l’événement et présidente du Réseau des femmes actives de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale, la foire renforcera l’stimulation sous-régionale dans le cadre de la libre circulation des personnes et des biens dans la zone.

https://www.jeuneafrique.com/rubriques/economie/

Cette année la présence de tous les 11 pays de la CEEAC, la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale :  le Tchad, le Cameroun, l’Angola, la Centrafrique, le Sénégal, le Congo, la RDC, la Guinée équatoriale, le Rwanda, le Gabon,Sao Tome et Principe, aussi le Burundi.

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail

Au Sénégal, deux acteurs majeurs défraient en ce moment la chronique. Il s’agit de Wave et d’Orange. Les deux ont effectué des baisses tarifaires remarquables, ce qui fait rage au grand bonheur des consommateurs. Fortement concurrencé par le service américain Wave, Orange Money a cassé ses tarifs de transfert d’argent .Des nouvelles mesures qui continuent d’ailleurs de défrayer la chronique sur les réseaux sociaux.

Au regard des heures de publication des deux sociétés sur Twitter, c’est Orange qui a donné le coup d’envoi, l’opérateur Télécom a posté le tweet illustré suivant : « Baisses yu bees, kalpé bu fees ! Profite désormais de – 80 % de baisse sur le retrait d’argent & le Transfert Avec Code, de 2 envois sans frais chaque jour jusqu’à 2 000 FCFA et pour les factures, c’est du 1 % fepp ! #Confort #Sécurité #Confiance. Orange Money, wessuna kalpé ! »

https://www.ege.fr/infoguerre/guerre-informationnelle-entre-orange-et-wave-dans-le-domaine-du-mobile-money-en-cote-divoire-et-au-senegal

Orange Money

 

Une heure plus tard, Wave Sénégal a riposté en ces termes : « Ku mën, në Def ! #Waveko #BouBakhBi ». En quelques mots, le service a annoncé de nouveaux tarifs assez déroutants : 0 F pour les retraits d’argent, 0 F pour les paiements de factures et 1 % du montant des transferts d’argent.

Wave

Ces deux publications ont interpellé la Tl221. Beaucoup d’internautes ont compris que la baisse tarifaire d’Orange est survenue en réponse à celle de Wave. La filiale du groupe français a dû faire face à des commentaires de personnes indignées par le fait qu’elle ait appliqué des prix aussi élevés pendant très longtemps. Son community manager a fait face à diverses plaintes, portant sur le fait que la société applique des frais à la fois pour les envois et les retraits, que ses tarifs soient encore au-dessus de 1 %, entre autres.

Wave vs Orange Monay

Jusqu’ici la tendance continue et tous ce que l’on sait est que leur concurrence est à l’avantage des consommateurs.

BONNE LECTURE !!https://azamag.com/waths-app-se-regrette-davoir-menace-ses-utilisateurs/

0 comment
1 FacebookTwitterPinterestEmail

Les deux pays, qui bénéficient à la fois de gigantesques réserves gazières – dont l’exploitation est attendue en 2023 – et d’un potentiel solaire et éolien manifeste, élaborent un plan de route énergétique similaire qui doit leur permettre d’accélérer l’électrification et d’en baisser le coût. https://azamag.com/initiative-pour-la-suspension-du-service-de-la-dette-le-japon-accorde-au-senegal-un-moratoire-pour-93-millions-820-mille-fcfa/

Avril 2015 : la junior texane Kosmos Energy annonce la découverte d’un gigantesque réservoir de gaz baptisé Grand Tortue Ahmeyim (GTA) à 125 km au large des côtes sénégalaises et mauritaniennes. Pile sur la frontière maritime entre les deux pays, ce qui oblige ceux-ci à partager avec les exploitants BP et Kosmos les 425 milliards de mètres cubes de gaz et le pactole de leurs ventes estimé à une centaine de milliards de dollars sur plus de vingt ans.

Les explorations suivantes font apparaître de nouveaux puits. Dans les eaux mauritaniennes, c’est le bloc de Bir Allah qui laisse espérer 50 % de gaz supplémentaire. Dans les eaux sénégalaises, le bassin gazier de Yakaar-Téranga s’avère lui aussi de taille mondiale. Cerise sur le gâteau, l’importance du champ mi-pétrolier mi-gazier de Sangomar est mise en évidence, cette fois, par les australiens Woodside et FAR.

Les retombées de l’exploitation de ces gisements provoqueront des révolutions dans les budgets, dans les économies et dans le développement des deux pays. Il leur faut se préparer – à partir de 2023 en principe – à l’arrivée de recettes budgétaires accrues, d’une électricité plus abondante et moins chère, d’une énergie plus propre et de nouvelles possibilités d’activités manufacturières.

Source : jeune afrique https://www.jeuneafrique.com/1151985/economie/senegal-mauritanie-des-strategies-electriques-jumelles/#:~:text=Il%20leur%20faut%20se%20pr%C3%A9parer,nouvelles%20possibilit%C3%A9s%20d’activit%C3%A9s%20manufacturi%C3%A8res.

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail

1-DAKAR

Dakar devint capital du Sénégal au milieu du 19éme siècle, lorsque
l’administration coloniale française la préféra à Gorée. La ville est
située sur une presqu’île, dont le Cap plonge vers l’Amérique du Sud.
Elle compte de nombreux points de vue comme le Cap Manuel, la
pointe des Almadies, la pointe de Dakar, qui fait face à l’île de Gorée. Gorée se trouve à 20mn de chaloupe de Dakar. C’est une île charmante et accueillante, qui rappelle au visiteur le douloureux de l’esclavage.
Dakar compte près de deux millions d’habitants et aujourd’hui il fait
de l’une des principales villes d’Afrique de l’Ouest.
A la sortie de Dakar, sur la route de Saint Louis, il y a le Lac Rose, une
halte obligatoire protégée des brises de l’océan par les dunes et les
filaos. 

2-SAINT-LOUIS LA REGION DU FLEUVE

Située à 270 km au nord de Dakar et à une dizaine de kilomètres au
sud de la frontière mauritanienne, Saint Louis du Sénégal est l’ancienne capitale de l’Afrique Occidentale Française, troisième ville du pays et second port maritime. Son patrimoine bâtis est remarquable et son charme est indéniable en font une des destinations majeures du tourisme culturel et balnéaire mais aussi écologique. Elle est entourée de deux parcs naturels classés au patrimoine mondial de l’UNESCO : le parc national des oiseaux de Djoudj au nord et celui de la langue de barbarie au sud.

3-LA PETITE COTE ET LE SINE-SALOUM

l

Une vaste baie de 120km, située entre Dakar et la région du Sine-Saloum, elle offre des plages de sable blanc à perte de vue. La mer calme et accueillante en fait un véritable paradis pour le tourisme et le farniente. Elle est jalonnée de villages devenus, des sites de villégiatures pour dakarois fortunés. Un peu plus au sud on peut découvrir la région fascinante du Saloum, sanctuaire des oiseaux mais aussi paradis des chasseurs et pêcheurs.

4-LA CASAMANCE

Plus connue sous le nom de Ziguinchor d’où sa capitale principale, la
Casamance est enclavée entre Gambie et la Guinée Bissau, marquée
par le fleuve Casamance et son ethnie principale qui est le Diola.
L’irrigation dense et les précipitations violentes de la saison des pluies contribuent à faire de la Casamance la région agricole la plus riche du pays (riz, sorgho, arbres fruitiers…). Ses cotes, dont le Cap Skirring au sud, sont parmi les plus belles d’Afrique de l’Ouest et font le bonheur des amateurs de tourisme balnéaire.

5-LE SENEGAL ORIENTAL

C’est le sud-est du pays qui se confond avec la région de Tambacounda est resté longtemps marginal, peu peuplé et urbanisé à l’agriculture essentiellement rivière. Dans ce pays de la forêt et de la savane de type Soudano-guinéen, le tourisme pourra découvrir la faune du parc national de niokolo-koba (gazelle, phacochères, singes..) une nature superbe pour pratiquer la chasse.

DESTANATION SENEGAL !!!

https://www.senegal-online.com/tourisme_au_senegal/les-regions-touristiques-du-senegal/

https://azamag.com/voyage-et-decouverte-les-trois-grands-espaces-de-la-mauritanie/

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail

Le Nigeria a pris des mesures drastiques pour développer sa production locale de riz, emboîtant le pas au Mali, au Sénégal et à la Côte d’Ivoire. https://www.jeuneafrique.com/mag/1033825/economie/nigeria-senegal-mali-quelles-strategies-pour-atteindre-lautosuffisance-alimentaire/#:~:text=Le%20Nigeria%20a%20pris%20des,163%20milliards%20pour%20le%20Cameroun.

Quelque 300 milliards de F CFA pour la Côte d’Ivoire, environ 190 milliards pour le Sénégal et autour de 163 milliards pour le Cameroun : ce sont les
montants des factures annuelles acquittées par ces trois pays pour combler leur déficit en riz en recourant aux importations.

Ces dernières années, ils se sont pourtant engagés (comme l’ensemble des États de la région, à commencer par le géant nigérian) à atteindre
l’autosuffisance au plus vite. À Dakar, on l’avait annoncée pour 2017, en vain. Abuja vise 2022, Niamey 2021, et Abidjan s’est fixé la date de 2025.Questions de sécurité alimentaire et de souveraineté
nationale.

En Afrique de l’Ouest, le riz, plus que toute autre céréale, est stratégique. Sous l’effet conjugué de l’essor démographique, de l’urbanisation et de la
hausse des besoins individuels, la consommation de riz a été multipliée par quatre en trente ans, selon le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad).

Source : Jeuneafrique

https://azamag.com/coronavirus-les-economies-dafrique-subsaharienne-touchees-de-plein-fouet/

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Open chat
1
comment puis-je vous aider
Hello
Comment pouvons nous vous aider.