Tag:

lance

Instagram dévoile une nouvelle fonctionnalité : la « Live room ». Une amélioration d’une fonctionnalité qui existe déjà sur l’application, le live vidéo. Très utilisé pendant la pandémie (notamment par les artistes qui ont fait des concerts via Instagram), le direct pourra désormais accueillir jusqu’à 4 utilisateurs en simultané.

Instagram dévoile la « Live room », une nouvelle fonctionnalité du réseau social de partage d’images. La « Live Room » permet à un maximum de quatre personnes de discuter en même temps, lors d’un direct vidéo visible par l’ensemble des utilisateurs d’Instagram. Les Lives existaient déjà sur cette plateforme, mais ils étaient limités à deux personnes à la fois. Malgré un nouveau nom, cette fonctionnalité relève donc davantage de l’amélioration que de la véritable nouveauté.

Une arme contre le concurrent Twitch ?

Comme pour les Lives actuels, les abonnés des comptes participant recevront une notification les invitant à regarder le direct. La personne à l’origine de la « Live Room » pourra ajouter trois invités dès le début du live, ou les inviter au fur et à mesure de la diffusion. Les Lives avaient connu un boom d’utilisation pendant le premier confinement, notamment grâce aux concerts à la maison mis en place par de nombreux artistes. La « Live Room » serait disponible dans le monde entier d’ici à la fin de la semaine.

Certains observateurs voient dans cette nouvelle fonctionnalité une tentative de résister à son concurrent Twitchde plus en plus populaire. Ce ne serait pas une première pour Instagram. Le réseau social a récemment lancé les « Réels », des vidéos courtes inspirées de Tik Tok. Il y a quelques années, le lancement de la fonctionnalité des « stories » venait couper l’herbe sous le pied du concurrent Snapchat.

SOURCE: Europe1

https://azamag.com/tiktok-une-aplication-interessante-selon-nadella-le-directeur-de-microsoft/

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail

IMG_9875L’Agence de Développement et d’encadrement des Petites et Moyennes entreprises (Adepme) en partenariat avec la Sonatel, a lancé Mercredi 26 avril, la plateforme «Cloud Nine», dédiée aux Pme sénégalaises.

De ce fait les dirigeants Pme, pourront gérer leur entreprise à distance et même répondre à toute requête en temps réel. Ils pourront aussi communiquer à bas prix, au Sénégal et partout dans le monde.

Cette cérémonie était présidée par Mr Idrissa Diabira, le directeur de l’Adepme, ainsi que l’honorable présence de Mr Alioune Sarr, Ministre du commerce, du secteur informel, de la consommation, et des Pme.

D’après ce dernier, « 99,8% des entreprises recensés sont des Pme, dont 97% sont informelles. Doter les Pme, d’outils de gestion est un enjeu de développement. »

Aussi, « les PME structurés ont besoin d’outils innovants pour parfaire leur organisation interne et réaliser des gains de compétitivité ».
Selon Mr Idrissa Diabira « l’Adepme a choisi les solutions proposées par le Cloud Pro d’Orange pour accompagner la formalisation mais aussi la mutation de PME pour intégrer les standards internationaux de gestion ».IMG_9878

Ainsi, avec un abonnement mensuel, les PME du Sénégal auront la possibilité de travailler dans les standards internationaux puis accroître leur performance.

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail

Pour rester dans l’air du temps et accompagner son époque, la BRVM vient de lancer une application mobile et un site d’information continue sur ses activités.


BRVM1La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a procédé au lancement de son application mobile et de son nouveau site Web, le mardi 04 octobre 2016 à son siège, en présence des acteurs du Marché Financier Régional de l’UEMOA.

L’objectif visé par la BRVM à travers ces outils technologiques innovants est de rapprocher davantage l’information boursière des populations et contribuer à l’accélération de leur éducation financière.

En effet, ils se caractérisent par une convivialité dans la navigation avec un accès plus rapide aux informations recherchées ; une adaptabilité de l’affichage aux différents terminaux et un accès continu à l’information boursière à partir des ordinateurs, tablettes, smartphones etc.

En termes d’innovations majeures, le site web donne la possibilité aux sociétés cotées de satisfaire directement à leurs obligations de divulgation d’information permanente auprès des investisseurs. Quant à l’application mobile, elle offre la possibilité à l’investisseur de suivre de façon instantanée son portefeuille boursier. L’application fournit également en continu des informations sur l’évolution du marché et l’actualité financière ainsi que des alertes sur les évènements concernant les sociétés cotées.

Pour M. Edoh Kossi AMENOUNVE, Directeur Général de la BRVM, l’utilisation des TIC est devenue une nécessité pour toute entreprise souhaitant performer et se démarquer car « plus une entreprise fait une utilisation intensive des TIC, plus elle est innovante ». Puis il a ajouté que : « Les bourses ne sont pas épargnées par cette dynamique car elles ont besoin d’offrir un accès plus aisé aux entreprises et aux épargnants à travers des services de qualité et des produits adaptés ».

Le nouveau site web de la BRVM est accessible sur l’adresse : www.brvm.org et l’application mobile « B.R.V.M » est téléchargeable gratuitement sur Play Store et App Store.

SOURCE:Réussir

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Prosuma a ouvert le 28 septembre 2016 à Abidjan la première enseigne de sa gamme Casino Mandarine. © D.R.

Pour faire face à la concurrence de Carrefour et d’Auchan, la Société ivoirienne de promotion de supermarché (Prosuma), l’un des leaders historiques, lance une nouvelle gamme de supermarchés baptisée Casino Mandarine. La première enseigne de cette série, qui doit voit le lancement d’une dizaine d’enseignes, a ouvert ses portes le 28 septembre dans le quartier de Biétry, à Abid

La Société ivoirienne de promotion de supermarché (Prosuma) poursuit son expansion avec Casino Mandarine, sa nouvelle gamme de supermarchés de proximité premium. Le premier magasin de cette série, qui doit voir le lancement d’une dizaine de la marque, a ouvert ses portes le 28 septembre dans le quartier de Biétry, à Abidjan.

Ce lancement coïncidait avec le cinquantième anniversaire du groupe Prosuma qui prévoit d’implanter dix supermarchés Casino Mandarine à Abidjan d’ici deux ans. Deux autres enseignes de la marque ouvriront avant la fin de l’année. Prosuma table sur deux options pour ce réseau : la réhabilitation de magasins vieillissants et la construction de nouveaux sites.

Prosuma prévoit d’investir 7 milliards de francs CFA (10 millions d’euros) dans Casino Mandarine, financé sur fonds propres et par prêt bancaire. La Banque internationale pour le commerce et l’industrie de Côte d’Ivoire (BICICI), filiale locale du groupe bancaire français BNP Paribas, fait partie des bailleurs de fonds du projet.

Concurrence accrue

Pour faire face à la concurrence dans le secteur de la grande distribution, Prosuma a fait le pari d’innover. L’arrivée de Carrefour fin 2015 avec son centre commercial PlaYce dans la commune de Marcory a recomposé le secteur de la grande distribution ivoirienne où deux acteurs, Prosuma et la Compagnie de distribution de Côte d’Ivoire (CDCI), se partageaient jusqu’ici le marché.

Casino Mandarine arrive dans un contexte où Auchan se prépare à ouvrir un magasin dans le quartier zone-3 de Marcory, non loin de PlaYce et de Cap Sud, le plus grand centre commercial de Prosuma. Auchan est exploité localement par Top Budget, fondé par l’homme d’affaires ivoiro-libanais Adnan Mohamed Salloub.

« Nous avons démontré notre savoir-faire dans les centres commerciaux, les hypermarchés et les supermarchés, confie à Jeune Afrique Christophe Rios, le directeur réseau de proximité de Prosuma. Nos concurrents ont développé le même créneau. À présent, nous innovons avec Casino Mandarine qui fonctionnera 24 heures sur 24″.

Environ 5 000 références estampillées Casino pour la plupart orneront ses rayons. « Nous avons créé ‘l’académie Mandarine’ qui permettra de former les cadres et employés. Ce concept est identique à ceux développés à Paris, New York ou Tokyo », ajoute Christophe Rios, qui mise sur une clientèle essentiellement issue de la

SOURCE: Jeunafrique

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail

Facebook poursuit son développement en terre africaine. Le réseau social a lancé vendredi sa nouvelle version en peul et se décline désormais en sept langues africaines. En attendant plus…

Il est bien loin le temps où Facebook, lors de sa création en 2007, ne connaissait que l’anglais et l’espagnol, les deux langues majoritaires dans les universités américaines, qui ont contribué à son essor. Avec une application de traduction mise en place dès les premiers jours, le réseau social a conquis la planète, adoptant notamment le français en deux petits jours, et ne s’est pas arrêté depuis.

Dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 septembre, Facebook a ainsi lancé trois nouvelles versions, en corse, en maltais et en peul. Les locuteurs peuls, environ 25 millions d’Africains, ont donc désormais la possibilité de modifier leurs préférences afin d’utiliser la langue de leurs origines. Il suffit d’aller dans les paramètres, de cliquer sur « langues » et de choisir.

Grâce à ce développement, Facebook est désormais disponible dans 101 versions, dont huit pour l’Afrique, qui reste le continent le moins représenté : somali, afrikaans,haoussa, kinyarwanda, swahili, tamazight et malgache. Plus de 40 langues, qui sont proposées au préalable par les utilisateurs du réseau social, sont en outre en cours de traduction par l’équipe de Facebook, la majorité étant rares et classées en danger par l’Unesco.

Un seul bureau, sur 49 dans le monde, situé en Afrique

Plus d’1 milliard de personnes utilisent aujourd’hui le réseau de Mark Zuckerberg dans une langue autre que l’anglais. La plateforme revendique 1,71 milliard d’utilisateurs actifs mensuels en juin 2016. Parmi eux : 84 millions, seulement, en Afrique subsaharienne, encore handicapée par le manque d’accès à Internet.

Facebook considère donc depuis quelques années le continent comme le dernier grand espace à connecter. Pour le conquérir, Mark Zuckerberg, qui était fin août en visite au Nigeria et au Kenya, a notamment l’ambition de connecter tous les Africains à Internet avec des projets comme le satellite AMOS-6 ou les drones solaires Aquila.

La marche est encore relativement haute. Petite indication : la société ne dispose pour le moment que d’un seul bureau en Afrique, à Johannesburg, sur les 49 déployés dans le monde entier. Elle en compte en revanche quatorze aux États-Unis, douze en Europe, neuf en Asie, sept sur le continent américain (hors États-Unis), quatre en Océanie et deux au Proche-Orient.

Source: Jeuneafrique

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail

tgv_nigeriaPremière économie du continent, le Nigéria aime faire les choses en grand. Aucun domaine n’y échappe. Après ses ambitions spatiales, le Nigéria vient d’achever la mise en place de ses premières lignes TGV dans le pays, mais aussi en Afrique de l’Ouest.

À Abuja, les citoyens habitués aux trains de 50Km/H vont devoir attacher leurs ceintures. En effet, un TGV a d’ores et déjà ouvert ses portes dans la ville à titre gratuit en attendant le lancement à la fin du mois par le président.

Les premiers passagers qui ont donc voyagé gratuitement ont pu tester le nouveau joyau national. Pouvant atteindre la vitesse de 150km, le premier train devrait permettre de réduire les accidents sur le tronçon Abuja-Kaduna (long de 180km). Ce parcours est employé en majorité par les travailleurs qui passent leurs semaines à Abuja et rentrent le week-end à Kaduna. A terme, le porjet, lancé par l’ancien président Goodluck Jonathan, devrait couvrir 54 stations disséminés dans le pays.

Source: Mboapage.com

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Open chat
1
comment puis-je vous aider
Hello
Comment pouvons nous vous aider.