L’E-Commerce en Afrique : un secteur en pleine croissance

by Team Aza Mag
E-commerce

L’e-commerce est un secteur qui ne cesse d’évoluer depuis ces dernières années. Le nombre de sites qui vendent soit des produits ou services ne cesse d’augmenter pratiquement tous les jours. Nombreuses sont aujourd’hui les sociétés qui choisissent d’ouvrir leur boutique en ligne dans le but d’accroître leur visibilité et profiter du développement rapide des nouvelles technologies.

Cependant, il est important de savoir comment ce secteur marche pour pouvoir y évoluer.

PRINCIPE DU E-COMMERCE

L’e-commerce ou commerce électronique correspond à la vente en ligne de biens ou de services au travers de sites web marchands. Il se caractérise par une vente aux consommateurs à n’importe quel lieu et à n’importe quel moment. Il peut s’agir de sites internet pour la vente d’objets publicitaires, de meubles, de cours ou encore de produits cosmétiques, entre autres. Ces transactions commerciales électroniques se font principalement grâce au réseau internet, même s’il existe d’autres types de réseaux dans le cadre du commerce B to B (inter-entreprise) par exemple.

L’e-commerce englobe également d’autres activités comme : la mise à disposition d’un catalogue électronique, le paiement en ligne, le service après-vente, le service clientèle, ou encore la réalisation de devis en ligne.

CONCEPT DE LA BOUTIQUE EN LIGNE

Créer un site e-commerce vous permet d’être ouvert même quand votre boutique physique est fermée. Avec un site web, votre entreprise est ouverte 24 h/24 7j/7 c’est-à-dire 168 heures par semaine soit 4 fois plus que votre magasin. Par conséquent, vous pouvez réaliser des ventes même pendant les heures de fermeture de votre boutique physique.

La boutique en ligne comprend une partie « front-office » et une partie « back-office ».

Pour la partie « front-office », on y retrouve en général les composants suivants :

  • Un panier virtuel ou caddie virtuel qui renferme l’historique des achats du cyberconsommateur lors de son parcours dans la boutique.
  • Un volet « suivi des commandes » pour permettre le suivi du traitement de la commande du client et parfois même l’obtention de renseignement sur les conditions d’acheminement du colis.
  • Un catalogue électronique qui présente les produits disponibles avec leurs prix et leur situation en stock.
  • Un moteur de recherche pour faciliter la recherche d’un produit par le client.
  • Un système de paiement en ligne sécurisé.

L’autre partie se nomme « back-office ». Cette deuxième partie est totalement dédiée à la société propriétaire de la boutique en ligne. Elle sert notamment à l’entreprise à gérer et à administrer son site de vente.

LE MOBILE MONEY, LA MÉTHODE DE PAIEMENT POUR LE E-COMMERCE AFRICAIN

L’obstacle majeur pour le commerce en ligne en Afrique a toujours été le faible taux de bancarisation du continent africain. Toutefois, cet obstacle n’a pas été un frein majeur puisqu’il y a l’apparition de nouveaux moyens de paiement grâce à l’usage du mobile. Désormais, il est possible d’utiliser les services de mobile money pour faire des transactions sur les sites de commerce en ligne.

Tout en espérant que cet article vous a été utile, nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine.

You may also like

Leave a Comment

Résoudre : *
6 − 4 =


Open chat
1
comment puis-je vous aider
Hello
Comment pouvons nous vous aider.