Gabon: l’or ou le successeur de l’économie du « pétrole »

by Team Aza Mag Team Aza Mag

La filière bois porte les ambitions de la diversification engagée par le Gabon, au moment où les ressources pétrolières se raréfient,. Parallèlement à l’arrivée de nouveaux acteurs asiatiques incités par l’attractivité de la zone économique spéciale de Nkok et bousculé par le « Kevazingo Gate », le pays réglemente l’agroforesterie pour conjuguer développement économique et préservation de l’environnement.

Entre l’épuisement des ressources pétrolières, la chute des cours de l’or noir et les exigences climato-responsables des bailleurs multilatéraux, le Gabon est en pleine redéfinition de son modèle économique. Selon la Banque mondiale, le secteur pétrolier représentait encore 80% des exportations nationales, 45% du PIB et 60 % des recettes budgétaires, sur les 5 dernières années. En avril 2020, la Covid-19 a fait plonger le prix du baril sous la barre historique de zéro dollar (-37,63 dollars). Consécutive au contexte pandémique, cette nouvelle alerte a confirmé l’impérieuse nécessité d’accélérer la diversification économique du Gabon qui reste le 5e producteur de pétrole du continent. https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/GA/le-secteur-petrolier-au-gabon

Bois

L’industrie du bois est devenue l’axe sur lequel se structurent désormais les bases de la politique de diversification gabonaise alors qu’elle était longtemps négligée au profit du pétrole, à travers la construction de chaînes de valeur locales. Cela fait 10 ans que la zone économique à régime privilégié (ZERP) de Nkok située à plus d’une vingtaine de kilomètres de Libreville a vu le jour. Gérée par la GSEZ ou « Gabon Special Economic Zone » (une joint-venture née en 2010 du partenariat public-privé (PPP) entre l’Etat gabonais et la société singapourienne OLAM pour un coût de 140 millions d’euros financés par OLAM à 60 %), la ZES spécialisée dans le commerce et la transformation du bois, a permis la création de plus de 5 000 emplois directs (dont 65% de nationaux), devenant ainsi l’étendard de la stratégie de transformation nationale et s’imposant comme un formidable produit d’appel pour les investisseurs étrangers. Elle compte aujourd’hui 141 investisseurs venus de 18 pays.

Une ZES devenue la devanture de l’attractivité nationale

La ZES de Nkok

La ZES de Nkok qui s’étendra à l’issue de la 2e phase, sur 1 126 hectares, comprend une zone commerciale et une zone industrielle qui s’étend sur 560 hectares. On y trouve aussi des entreprises de sidérurgie, de métallurgie, d’agro-industrie, de chimie ou de matériaux de construction ainsi qu’une zone résidentielle de 44 hectares. A ce jour, 62 entreprises sont actives dans la ZES dont l’écrasante majorité dans le secteur du bois et 14 sites de production sont en cours de construction (8 nouvelles pour le secteur du bois). Au total, Nkok compte déjà 68 entreprises spécialisées dans l’industrie du bois (séchage, sciage, rabotage, déroulage, placage et fabrication de meubles).

L’attractivité de la ZES s’explique par les incitations fiscales mises en place pour attirer de nouveaux investisseurs. Exonérations d’impôts sur les dividendes, sur la propriété foncière, exonération de l’impôt sur les sociétés pendant 10 ans (10 % d’IS à partir de la 11e année) et de la TVA pendant 25 ans, les entreprises implantées à Nkok peuvent par ailleurs, rapatrier leurs fonds à 100% et bénéficient de facilités en matière de recrutement de main-d’œuvre étrangère. Elles sont exonérées de taxe douanière sur l’importation d’équipements, de machines et des pièces de rechange. L’accès à la propriété étrangère leur est ouvert à 100%. Enfin, la ZES s’est dotée d’un guichet unique composé de 23 administrations opérationnelles (directions générales des impôts, des Douanes, de l’Environnement, ministère des Affaires étrangères, agence nationale de promotion des investissements, Trésor public, Inspection du travail…) pour accompagner les nouveaux arrivants.

Actu Economie au Gabon (Afrique)!

https://azamag.com/afrique-centrale-une-foire-commerciale-pour-stimuler-lintegration-regionale-a-kye-ossi/

You may also like

Leave a Comment

Résoudre : *
4 × 23 =


Open chat
1
comment puis-je vous aider
Hello
Comment pouvons nous vous aider.