Tag:

socio-économiques

Alors que la crise du Covid-19 continue de s’aggraver, les conséquences sanitaires et économiques paralysent même les pays les plus développés. Avec moins de 4% des cas confirmés dans le monde en Afrique, le continent semble jusqu’à présent relativement épargné par les conséquences sanitaires directes fâcheuses de la pandémie du Covid-19. Néanmoins, la maladie a déjà eu un effet déstabilisateur sur la vie de millions d’africains avec un impact disproportionné sur les populations pauvres. Avec le Covid-19, il y a eu des perturbations dans les chaînes d’approvisionnement mondiales. L’Afrique face à la chute des prix du pétrole et à une baisse de la demande mondiale de produits africains non pétroliers, connaît une menace pour sa stabilité économique. Les pertes projetées des seuls chocs pétroliers pourraient entraîner une réduction des recettes d’exportation de l’Afrique d’environ 101 milliards de dollars en 2020 selon la Banque mondiale. Cette baisse des prix du pétrole entraîne de manière disproportionnée un péril économique et fiscal dans des pays tributaires de ce type de ressources comme l’Angola, la République démocratique du Congo (RDC), le Nigéria ainsi que d’autres pays africains exportateurs de pétrole. https://www.un.org/africarenewal/fr/derni%C3%A8re-heure/mondialisation-et-covid-19-quel-est-limpact-sur-l%C3%A9conomie-africaine

Avant que le virus ne se propage en Afrique, le Fonds monétaire international (FMI) à la mi-février 2020 avait averti le continent du risque imminent d’un ralentissement économique car la Chine, où le virus est apparu, est le plus grand partenaire commercial et investisseur étranger de nombreux pays dans le continent. La majeure partie des pays africains sont interconnectés aux économies touchées, des États-Unis et de l’Union européenne. Le ralentissement de la croissance dans ces grandes économies a un impact négatif sur le prix des biens exportés d’Afrique tels que les minerais et les métaux. Des estimations prudentes suggèrent que le COVID-19 pourrait entraîner une baisse du PIB de l’Afrique de trois à huit points de pourcentage avec des pertes économiques projetées comprises entre 90 et 200 milliards de dollars US rien qu’en 2020. Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) estime que cette pandémie pourrait entraîner la perte de près de la moitié de tous les emplois en Afrique où le chômage est déjà une préoccupation majeure. Cela risque d’aggraver davantage la situation économique fragile de l’Afrique, dans laquelle jusqu’à 422 millions de personnes (un africain sur trois) vivent en dessous du seuil de pauvreté international, soit 1,90 dollar par jour. https://azamag.com/le-covid-19-entraine-des-pertes-importantes-demploi-et-de-revenus/

SOURCE : La tribune Afrique

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Open chat
1
comment puis-je vous aider
Hello
Comment pouvons nous vous aider.