Tag:

financez

Le Financement Participatif ou Crowdfunding que l’on pourrait traduire par le « financement par la foule », est une autre façon pour les entreprises, les particuliers de récolter des fonds pour leurs projets. Dans la plupart des cas, c’est l’association d’un grand nombre de personnes investissant un petit montant qui permettent aux porteurs de projets de trouver les fonds demandés. Ce mode de financement est également un moyen de fédérer le plus grand nombre de personnes autour de son projet.

 

Les fonds apportés peuvent être alloués sous 4 formes différentes :

Definition-du-Crowdfunding-Guillaume-Ketterer

Le don

Une personne physique ou morale (une entreprise) donne une somme sans rien attendre en retour c’est un don, généralement cette catégorie de financement est propre aux actes associatifs ainsi qu’aux projets personnels.

Par exemple, une association peut réaliser une campagne de financement participatif pour la construction d’un centre d’accueil. Pour un projet personnel, dans ce cas, la personne peut compter sur la campagne de financement participatif pour réaliser un tour du monde, ou une aide pour un accès à certains soins très couteux par exemple. En Europe, nous avons Arizuka  et en Afrique créé par des africains Melacrowd et Cofundy. ll existe aussi une autre plateforme totalement dédiée aux projets africains et qui ne se rémunère pas sur les revenus des crowfunders: Smala&Co 

 

La récompense

Une personne physique ou morale (une entreprise) donne une somme en échange d’une récompense. Le porteur de projet a deux façons de présenter les récompenses, il peut recourir au pré-achat, c’est à dire qu’il faudra qu’un certain nombre de personnes achète le produit ou le service pour que ces derniers soient créés. Exemple : un musicien a besoin de vendre un certain nombre d’albums pour pouvoir financer l’enregistrement dudit album. En échange, les contributeurs recevront l’album.

La deuxième façon que peuvent prendre les récompenses c’est de donner en échange d’un financement, un cadeau, comme la photo du projet terminé ou un t-shirt promotionnel. En Europe nous avons : Ulule, mais aussi une plateforme qui s’adapte aux réalités financières africaines : Kisskissbankbank et enfin une totalement africaine : It’saboutmyafrica

 

Le prêt

Une personne physique  prête une somme afin de financer un projet. La somme prêtée doit être rendue avec ou sans intérêts, c’est au porteur de projet d’en décider.

Par exemple, un boulanger a besoin de 1 000 000 F CFA  pour l’achat d’un nouveau four à pain, les « prêteurs » qui apportent une certaine somme doivent être remboursés dans un délais prédéfini, avec ou sans intérêts. Exemple européen : Crédit

 

L’equity crowdfunding ou investissement participatif

Une personne physique ou morale (entreprise) accepte d’investir dans un projet à condition d’acquérir des parts dans l’entreprise financée directement ou indirectement. Par exemple, une entreprise cherche 10 000 000 F CFA, une personne physique ou morale investit en contrepartie de parts de l’entreprise (le nombre de parts sociales sera calculé en fonction de l’investissement). Le contributeur devient donc « un actionnaire » de l’entreprise qu’il soutient financièrement. Exemple européen: Sowefund  et africain : Fadev

 

Comment ça marche ? Une fois votre projet posté sur un site bien choisi, vous faites la communication autour de votre projet pour inciter les gens à vous aider. Il y a eu quelques exemples africains qui ont porté leurs fruits et d’autres qui n’ont pas fonctionné du tout.

Globalement, c’est toujours le taux de bancarisation qui est mis en cause. La plupart du temps, on demande aux financeurs d’avoir une carte bancaire pour pouvoir faire un don. Très compliqué à faire pour l’africain lamda qui n’a même pas de compte bancaire.

Alors que faire pour faire financer quand même son projet ? Miser sur un bon réseau de relations qui peuvent aider, parler de sa campagne de levée de fond partout et beaucoup communiquer sur les réseaux sociaux pour atteindre la diaspora.

Nous avons des exemples réussis au Maghreb particulièrement au Maroc, il existe plusieurs sites de crowdfunding qui fonctionnent très bien. Les populations jeunes ont très bien assimilés le fait de pousser d’autres jeunes comme eux à se lancer par le biais du financement participatif.

 

Alors qu’attendez-vous pour faire financer votre projet par le crowdfunding ?

 

Ecrit par Gabrielle 

Contactez-moi sur : gabrielle@31.207.37.221

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

1 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Open chat
1
comment puis-je vous aider
Hello
Comment pouvons nous vous aider.